A Cerniat, une voiture heurte un piéton et c'est le piéton qui est condamné

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

Le 18 décembre 2011, Jean Daniel Andrey attend debout sur "la route fantôme" (une route sans aucune existence légale) construite sur sa propriété.

Il souhaite indiquer à un automobiliste, un voisin, qu'il n'est pas au bénéfice d'un droit de passage.

Le chauffeur ignore volontairement sa présence et préfère passer en force en le heurtant violemment.

La scène a été filmée par la soeur de Jean-Daniel Andrey : Voir la vidéo

De cette vidéo, la justice retiendra :

1) qu'il ressort de la vidéo finalement admise au dossier qu’il pourrait subsister un doute quant au déroulement des faits.

2) qu'elle est en contradiction avec les constatations faites sur place par la police.

Pourtant, le rapport de police mentionne que l'impact a eu lieu à 2,40 mètres du bord droit de la route.

Un tel espace permettait largement à l'automobiliste, qui se devait de tenir correctement sa droite, de circuler sans heurter Jean-Daniel Andrey.

Au final, la justice fribourgeoise en décidera autrement.

Jean-Daniel Andrey passera du statut de victime d'un chauffard à celui de coupable de dénonciation calomnieuse. Il sera également reconnu coupable de violation simple des règles de circulation routières !

Non seulement, il conserve les séquelles de l'accident mais les frais judiciaires ont été portés à sa charge, à raison de près de 20.000 francs.

Comble d'injustice, La SUVA a refusé de prendre en charge les frais médicaux consécutifs à l'accident : le médecin "expert" a rendu son "avis" sans même rencontrer Jean-Daniel Andrey...

Ainsi à Fribourg, lorsqu'un automobiliste utilise sa voiture comme une arme, la justice ferme les yeux..